Home 10 a la une 10 Tensions commerciales: 128 produits américains taxés par la Chine

Tensions commerciales: 128 produits américains taxés par la Chine

Share Button

Le couperet est tombé ce lundi 2 avril 2018 : Pékin riposte aux mesures de rétorsion américaines. Le Conseil d’Etat a publié une liste de 128 produits qui seront, à partir de ce lundi, taxés en arrivant dans les ports chinois. La riposte reste toutefois modérée et ne vise, en tout cas dans un premier temps, que 2% du total des exportations américaines vers la Chine.

Avec notre correspondant à Pékin,  Heike Schmidt

Le journal officiel Global Times avait prévenu : « Les Etats-Unis payeront le prix de leur politique commerciale radicale envers la Chine. » Quelque 128 produits américains seront taxés. Parmi ces marchandises : le porc, dont la Chine est le plus grand pays importateur et consommateur du monde, frappé dorénavant de 25% de droits de douane. Le vin en provenance des Etats-Unis sera lui aussi plus cher à partir de ce lundi : chaque bouteille sera taxée à hauteur de 15%. Des pommes, des noisettes et des pistaches se trouvent également sur la liste noire.

Le soja américain épargné

En revanche, les producteurs de soja, qui dépendent du marché chinois, peuvent pour le moment souffler. Ce dernier n’est pas visé par les mesures de rétorsion car « la Chine importe environ 100 millions de tonnes de soja, explique à RFI, Michel Portier, dirigeant de la société de conseil Agritel. Sur ces 100 millions de tonnes de soja, habituellement, il y a 35 millions de tonnes qui viennent des Etats-Unis et grosso modo tout le reste vient d’Amérique du Sud ».

Alors, « taxer ces importations de soja américain, ce serait en fait, pour la Chine, se tirer une balle dans le pied.. Parce que, on le voit déjà, ces risques de sanctions ont déjà fait flamber les cours du soja brésilien et de toutes façons, le Brésil et l’Argentine – les deux autres principaux producteurs –,  n’ont pas les moyens de fournir les 35 millions de tonnes auxquelles la Chine a l’habitude de se fournir auprès des Etats-Unis ».

L’avionneur Boeing et le géant de la téléphonie Apple échappent également à la colère de Pékin, en tout cas pour l’heure.

La Chine espère encore tuer dans l’œuf la guerre commerciale. Jeudi dernier, le ministère du Commerce avait exhorté les Etats-Unis de « revenir sur le chemin d’une coopération gagnant-gagnant ». Ce lundi matin, le Global Times lance cet avertissement : « La Chine ne veut pas d’une guerre commerciale, mais si elle est déclenchée, nous ne resterons pas les bras croisés. »

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique: Des tirs à l’arme automatique à Mobaye

La ville de Mobaye située dans la préfecture de la Basse-Kotto a été da...

Centrafrique: Human Rights Watch épingle des éléments de la MISCA

Des soldats congolais ont abattus 13 personnes dont des femmes et enfants e...

Centrafrique : La situation sécuritaire évoquée lors de Conseil des ministres des affaires étrangères européennes

Le 15 Octobre 2018, à Luxembourg, le Conseil des ministres des affaires é...

%d blogueurs aiment cette page :