Home 10 Société 10 Société: Mon frère est bon au lit, je veux qu’il m’épouse
o-sad-black-woman-on-bed-facebook-702x336

Société: Mon frère est bon au lit, je veux qu’il m’épouse

Share Button

C’est l’histoire d’une jeune camerounaise de 22 ans qui a voulu rester dans l’anonymat tout en se livrant à cœur ouvert. Sa vie est celle d’une jeune fille, devenue très tôt orpheline après son entrée à l’Université suite à un accident mortel dont ont été victimes ses parents.

Ce n’est qu’après ce choc qu’elle a décidé de quitter la ville de Yaoundé pour se rendre au Sud (Ebolowa) pour rester avec son frère. Celui-ci s’est donc attaché à elle avec un amour protecteur. Il l’amenait partout, en boite de nuit, au travail, au restaurant. Bref il n’aimait pas la voir seule.

Un jour, raconte-t-elle, après une virée en boite de nuit, revenue ivre, elle s’est retrouvée toute nue le matin dans les bras de son frère. Elle lui a demandé s’ils avaient fait l’amour et il a dit oui. Elle dit n’avoir pas été dérangée du tout. “le lendemain, je suis venue dans sa chambre et je l’avais forcé à coucher avec moi une fois de plus; je lui ai dit que c’était la seule façon que je pouvais oublier la douleur…il a accepté et nous avons commencé à coucher tous les jours. C’était le meilleur moment de ma vie. Il était si bon au lit…Je voulais qu’il m’épouse. Il m’a dit que je vais trouver un homme qui va m’aimer et me marier avec lui”.

Pris dans l’embrassas, nostalgique des nuits passées entre les jambes de son frère, elle ne sait plus comment vivre sans lui. Elle demande de l’aide car en plus d’être seule, elle est jalouse quand la petite amie de son frère arrive à la maison.

Facebook Comments
Share Button

About admininfo

Check Also

prêtre de bangassou

Un prêtre agressé au couteau à Bangassou, en Centrafrique

Connu pour ses talents de médiateur dans la crise qui secoue le pays depui...

une-vue-des-bieres-et-jus-produits-en-centrafrique-640x336

Centrafrique/Castel : Pourquoi les pénuries et problèmes de qualité de boissons ?

Les consommateurs centrafricains de bières locales ont du faire face à de...

refugies_centrafricains2

Centrafrique : Fin du rapatriement volontaire des réfugiés soudanais de Pladama-Ouaka

 Le rapatriement volontaire des réfugiés soudanais basés au camp de Pla...

One comment

  1. Ça arrive à plusieurs personnes. Mais c’est un grand péché selon Lévétique.

%d blogueurs aiment cette page :