Home 10 a la une 10 Skripal: Moscou expulse 60 diplomates américains, Washington étudie une contre-riposte

Skripal: Moscou expulse 60 diplomates américains, Washington étudie une contre-riposte

Share Button
Des policiers montent la garde devant le consulat américain à Saint-Pétersbourg, le 29 mars 201 afp.com – OLGA MALTSEVA

La guerre des sanctions semble à nouveau enclenchée: Moscou a annoncé jeudi l’expulsion de 60 diplomates américains en réponse aux mesures équivalentes prises par Washington après l’empoisonnement d’un ex-agent double russe en Grande-Bretagne, mais les Etats-Unis ont aussitôt laissé planer la menace d’une contre-riposte.

Convoqué jeudi soir au ministère russe des Affaires étrangères, l’ambassadeur des Etats-Unis en Russie, Jon Huntsman, a été « informé du contenu de ces mesures de représailles envers les Etats-Unis », a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

La guerre des sanctions semble à nouveau enclenchée: Moscou a annoncé jeudi l’expulsion de 60 diplomates américains en réponse aux mesures équivalentes prises par Washington après l’empoisonnement d’un ex-agent double russe en Grande-Bretagne, mais les Etats-Unis ont aussitôt laissé planer la menace d’une contre-riposte.

Convoqué jeudi soir au ministère russe des Affaires étrangères, l’ambassadeur des Etats-Unis en Russie, Jon Huntsman, a été « informé du contenu de ces mesures de représailles envers les Etats-Unis », a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Elles « incluent l’expulsion du même nombre de diplomates et le retrait de l’accréditation du consulat général des Etats-Unis à Saint-Pétersbourg », dans le nord-ouest de la Russie, qui devra fermer d’ici samedi, a-t-il annoncé devant la presse.

Ces mesures répondent à l’expulsion par les Etats-Unis de 60 « espions » russes, présentée comme « la plus importante » de l’histoire, et à la fermeture du consulat russe à Seattle dans le cadre de mesures de rétorsion après l’empoisonnement le 4 mars de l’ex-agent russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia sur le sol britannique.

Les 60 diplomates américains expulsés (58 employés de l’ambassade à Moscou et deux du consulat général des Etats-Unis à Ekaterinbourg dans l’Oural) « ont été déclarés +persona non grata+ pour leurs activités incompatibles avec leur statut diplomatique » et ont une semaine pour quitter la Russie, a précisé le ministère russe des Affaires étrangères.

« Il n’y a aucune justification à la réaction russe », par opposition aux expulsions « justifiées » de diplomates russes par les Occidentaux, a déploré à Washington la porte-parole du département d’Etat américain Heather Nauert. Estimant que Moscou avait « décidé de s’isoler encore davantage », elle a assuré que les Etats-Unis se réservaient « le droit d’y répondre » en examinant les différentes « options ».

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls visés par ces représailles.

Au total, dans des mesures de rétorsion coordonnées entre Occidentaux, sans précédent même à l’époque de la Guerre froide, plus de 140 diplomates russes en Europe, en Amérique du Nord, en Ukraine ou en Australie ont été expulsés en soutien à Londres, qui accuse Moscou d’avoir empoisonné l’ex-espion russe.

« Les mesures de représailles seront identiques » pour tous ces pays, « et pas seulement », a promis M. Lavrov, sans donner plus de précisions.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique : Le Gouvernement s’apprête à payer aux fonctionnaires de l’Etat, deux mois d’arriérés de salaires du régime de Bozizé

C’est une bonne nouvelle pour les fonctionnaires et agents de l’Etat qu...

Centrafrique : Frédéric Nimani a choisi les Fauves

Frédéric Nimani a décidé de porter les couleurs de la Centrafrique, a a...

USA: Procès de l’ex-chef de campagne de Trump: reprise des délibérations vendredi

Les délibérations du jury ont été suspendues jusqu’à vendredi dans l...

%d blogueurs aiment cette page :