Home 10 a la une 10 Séoul veut « aller de l’avant » avec Pyongyang
Head of the North Korean delegation, Ri Son Gwon shakes hands with South Korean counterpart Cho Myoung-gyon after their meeting at the truce village of Panmunjom in the demilitarised zone separating the two Koreas, South Korea, January 9, 2018. REUTERS/Korea Pool - RC1D30910900

Séoul veut « aller de l’avant » avec Pyongyang

Share Button

Après une année de crise marquée par un essai nucléaire et de multiples tirs de missiles nord-coréens, la situation s’est rapidement améliorée sur la péninsule coréenne. Il a été convenu d’une rencontre, fin avril, entre le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, et le président sud-coréen progressiste, Moon Jae-in, élu en mai 2017. M. Kim a également proposé de voir M. Trump, qui a annoncé un entretien en mai. Pyongyang se dit prêt à évoquer sa dénucléarisation, sans exiger en retour la suspension des exercices militaires entre les armées américaine et sud-coréenne. Ministre de l’unification de Corée du Sud, Cho Myoung-gyon est chargé des contacts avec le Nord et, à ce titre, de l’organisation du sommet intercoréen.

Que peut-on attendre du sommet intercoréen du mois d’avril ? Les sanctions internationales restant en place, la voie est étroite pour une reprise de la coopération intercoréenne telle qu’elle avait été envisagée lors du précédent sommet, en 2007…

Ce sommet doit constituer la pierre angulaire d’une paix durable dans la péninsule fondée sur la dénucléarisation. En raison de la détérioration des relations entre les deux Corées au cours des dix dernières années, notre premier objectif est de restaurer un climat de confiance mutuelle. Des pourparlers plus concrets sur la coopération intercoréenne seront possibles si des progrès sont accomplis en matière de dénucléarisation. Mais il ne faut pas se faire d’illusion : ce processus prendra du temps.

L’annonce d’un sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un a suscité bien des spéculations. Qu’entend la Corée du Nord lorsqu’elle parle de « dénucléarisation » ? S’agit-il d’une dénucléarisation unilatérale, ou bien d’une dénucléarisation de toute la péninsule coréenne ? Depuis 1992, il n’y a plus d’armes nucléaires américaines en Corée du Sud, mais celle-ci est toujours sous le parapluie nucléaire des Etats-Unis…

Notre gouvernement demande, lui aussi,…

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Rdc:Un membre des Nations unies contaminé d’Ebola à Beni

MONUSCO/Alain Coulibaly Centre de traitement Ebola de l’hôpital de Beni...

Afrique: Les Ivoiriens aux urnes pour des municipales et des régionales

Les Ivoiriens ont commencé à voter samedi à des élections municipales e...

ELIM CAN 2019 : LA CÔTE D’IVOIRE CONFIRME SA BONNE FORME

La Côte d’Ivoire s’est  imposée chez elle, face à la Centrafrique (...

%d blogueurs aiment cette page :