Home 10 a la une 10 RCA : une mission des ministres de l’économie et des finances mobilise des partenaires financiers

RCA : une mission des ministres de l’économie et des finances mobilise des partenaires financiers

Share Button

Le ministre centrafricain des finances et budget Henri Marie Dondra et celui de l’économie et du plan, Félix Moloua, rentrent le 23 avril 2019, d’une mission à  Bruxelles et à  Washington. Durant ce long périple, ils ont discuté avec les partenaires financiers, du financement de l’Accord de Khartoum et de l’économie du pays.

Les ministres centrafricains de l’économie et des finances rentrent à  Bangui avec le sentiment d’une mission accomplie. Ils ont exprimé leur satisfaction à  la presse dès leur retour à  l’aéroport international de Bangui M’poko.

De l’avis du ministre des finances, la mission permet de mobiliser les institutions de Breton-Wood sur le financement de l’accord de paix de Khartoum et l’économie centrafricaine.

D’après Henri Marie Dondra, l’accord de paix de Khartoum signé entre le gouvernement centrafricain et les 14 groupes armés n’a pas été pris en compte dans la loi de finances 2019, d’où la nécessité de mobiliser davantage des ressources pour son financement.

Par ailleurs, la Centrafrique devrait amorcer la sixième revue du programme économique et financier avec le FMI. Ce sujet a été l’ordre du jour.

« Nous avons déjà  pris les dispositions pour que ce programme se termine bien et que le nouveau programme sollicité par le gouvernement soit mis en place », a expliqué le ministre des finances.

La question de pénurie d’eau à  Bangui

Quant à  lui, le ministre de l’économie, du plan et de la coopération, Félix Moloua, s’indique contre le problème de manque d’eau à  Bangui. Alors que les ressources sont mobilisées auprès des partenaires, rien n’est encore fait pour décompter cette situation.

« J’ai été un peu gêné quand on a parlé de problème d’eau à  Bangui. Nous avons des ressources de la Banque Mondiale, notamment le projet PACEL pour alimenter plus de 3000 ménages à  Bangui, à  Bambari et à  Berberati. On est en droit de se poser aujourd’hui la question de savoir pourquoi les choses trainent? », a-t-il fustigé martelé avant de fustiger la bureaucratie qui fait trainer la mise en œuvre des projets.

Selon le ministre Moloua, plus de 800 millions de dollars de la Banque Mondiale sont déjà  mobilisés, qu’il faut les consommer.

Les membres du gouvernement centrafricain sont rentrés de leur mission avec une forte délégation du FMI et de la Banque Mondiale pour poursuivre les discussions dans le cadre de la 6e revue et des discussions relatives au financement de l’économie centrafricaine.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Crimes graves commis sous le règne de l’ex-Président BOZIZE François

(Rappel) – Des crimes et autres graves violations des droits humains ont ...

Beyoncé dévoile les artistes africains qui l’accompagnent sur son nouvel album

La semaine dernière, Beyoncé présentait son nouvel album qui accompagne ...

Acquittement de Laurent Gbagbo : les juges de la CPI expliquent leur décision

Les juges de la Cour pénale internationale viennent de rendre public les m...

%d blogueurs aiment cette page :