Home 10 a la une 10 L’Etat du Cameroun au secours de 14 Camerounaises utilisées comme esclaves au Koweït

L’Etat du Cameroun au secours de 14 Camerounaises utilisées comme esclaves au Koweït

Share Button

(Investir au Cameroun) – Le gouvernement camerounais confirme dans un communiqué publié le 25 septembre que, 14 compatriotes utilisées comme esclaves ont été localisées au Koweït. Grâce à l’intervention du ministère des Relations extérieures, le département des Affaires sociales du gouvernement koweïtien a pris en charge les 14 infortunées.

«Les autorités camerounaises, à travers la représentation diplomatique de Riyad, ont délivré des laissez-passer à l’ensemble du groupe, afin de faciliter le retour au Cameroun, d’ici le 10 octobre 2018.», affirme Félix Mbayu (photo), ministre délégué aux Relations extérieures. Il rappelle qu’à travers la révision de la carte diplomatique du pays, l’ambassade du Cameroun en Arabie saoudite couvre désormais le Koweït et le Qatar. Bien plus, un comité interministériel chargé d’étudier les modalités de création d’une agence nationale de placement de la main d’œuvre à l’étranger, a été créé le 22 février 2016.

Au-delà de ces mesures réglementaires, souligne Félix Mbayu, le gouvernement mène d’autres actions, sur le terrain de la protection des Camerounais à l’extérieur. C’est ainsi que le ministre délégué chargé de la Coopération avec le monde islamique a déjà conduit des délégations dans certains pays du Moyen-Orient, pour débatte sur le phénomène de la traite des êtres humains et des mauvais traitements infligés aux migrants.

Par ailleurs, ajoute M. Mbayu, le Cameroun travaille en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), en vue du rapatriement des Camerounais en situation de détresse. « Plus de 2 000 compatriotes ont déjà été rapatriés, 812 retournés ayant reçu  des appuis leurs permettant de démarrer une formation ou une activité rémunératrice.», se félicite le membre du gouvernement.

S.A

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique: Des tirs à l’arme automatique à Mobaye

La ville de Mobaye située dans la préfecture de la Basse-Kotto a été da...

Centrafrique: Human Rights Watch épingle des éléments de la MISCA

Des soldats congolais ont abattus 13 personnes dont des femmes et enfants e...

Centrafrique : La situation sécuritaire évoquée lors de Conseil des ministres des affaires étrangères européennes

Le 15 Octobre 2018, à Luxembourg, le Conseil des ministres des affaires é...

%d blogueurs aiment cette page :