Home 10 a la une 10 Justice: Quatre éléments de l’UPC d’Ali Darass devant la Cour criminelle de Bangui

Justice: Quatre éléments de l’UPC d’Ali Darass devant la Cour criminelle de Bangui

Share Button

L’audience de la Cour criminelle présidée par le juge Pamphile Oradimo, a entamé, vendredi 17 août 2018 à Bangui, l’audition de quatre éléments de l’Union du Peuple Centrafricain (UPC, groupe armé d’Ali Darass),poursuivis pour association de malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions de guerre, assassinat, crime de guerre et crime contre l’humanité, rébellion et atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat. 

Mansour Mahamat, Yaya Abakar, Aliou-Bi Mohamadou et Salet Modjirou faisaient partie d’un convoi intercepté le 30 juin 2017 par une patrouille mixte de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), de la Gendarmerie et de la Police, alors qu’il partait en renfort à une unité impliquée la veille dans des combats contre un autre groupe armé dans la localité de Chinkiao, à 15 km de Bambari (388 km au nord-est de Bangui).

Imam de profession, le général Mansour Mahamat et sa suite avaient été transférés à la Section de Recherches et d’Investigations (SRI) à Bangui pour une enquête judiciaire.

Après l’audition des quatre inculpés, soutenue par la lecture des fiches de moralité de chaque inculpé, l’audience a été suspendue pour reprendre le 20 août prochain avec le réquisitoire du l’avocat général, Ghislain Grésenguet, et les plaidoiries du collectif des avocats des accusés.

Il est à rappeler qu’en juin 2017, le gouvernement et la MINUSCA avaient dû recourir à la force pour débarrasser la ville de Bambari de l’emprise de l’UPC et de son chef Ali Darass.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

RCA: l’ingérence de la Minusca et de l’ONU dans les discutions à Addis-Abeba

 Sur le fond du mécontentement des groupes armés en RCA, l’Union Afric...

RCA: les actions de la MINUSCA font fuir les gens dans la brousse

 Ces derniers jours les membres du FDPC bloquaient la circulation de cargo...

Russes en Centrafrique, mais jusqu’à où iront-ils ?

Le naturel revient au galop comme dit l’adage populaire et il est revenu ...

%d blogueurs aiment cette page :