Home 10 a la une 10 FIBAWC : La FCBB accuse le Nigéria et la Côte d’ivoire d’avoir triché pour éliminer le Cameroun et les Fauves.

FIBAWC : La FCBB accuse le Nigéria et la Côte d’ivoire d’avoir triché pour éliminer le Cameroun et les Fauves.

Share Button

Un jour après le dernier match des Fauves contre le Rwanda, soldé par une victoire sur le score de 77-69, dans les Éliminatoires de la Coupe du Monde FIBA 2019, la Fédération Centrafricaine de Basket-ball n’a pas caché sa frustration et a choisi de régler ses comptes en pointant du doigts le Nigéria et la Côte d’Ivoire d’avoir usé de tous les moyens possibles pour écarter la République Centrafricaine et surtout le Cameroun, mieux placé pour décrocher le cinquième et dernier ticket qualificatif de la zone Afrique. 

Même si les Fauves et les Lions Indomptables doivent d’abord s’en prendre à eux-mêmes, pour avoir gâché plusieurs occasions de se mettre à l’abri dès le premier tour de ces Éliminatoires, ce que dit la Fédération Centrafricaine de Basket-ball sur le fond n’est pas totalement faux, car la “Remontada spectaculaire” de la Côte d’Ivoire lors de cette dernière fenêtre du groupe F, semble clairement être une pure comédie.

Le Cameroun privé de la Coupe du monde en raison d’une solidarité entre les pays d’Afrique de l’Ouest ?

Sur le papier, le Cameroun est le pays qui mérite le plus de se qualifier pour la Coupe du Monde, suivi en seconde position de la République centrafricaine qui a notamment été bien meilleure que la Côte d’Ivoire dans ces Éliminatoires. On peut donc comprendre la frustration dans le camp centrafricain, qui n’est toutefois pas exempt de tous critiques mais sur le fond, il y a beaucoup de vérités dans ce communiqué incendiaire de la FCBB, qui accuse aussi clairement FIBA Afrique dont le secrétaire général est ivoirien (Alphonse Bilé) et le président Hamane Niang (un malien) d’avoir été le chef d’orchestre de cette parodie.

Une solidarité des ouest-africains contre leurs frères d’Afrique centrale ?

FIBAWC : la FCBB accuse le Nigéria et la Côte d'Ivoire d'avoir triché pour éliminer le Cameroun et les Fauves

En tout cas, le débat vient d’être relancé sur le fait que la FIBA Afrique soit composée en grande majorité de cadres ouest-africains. Leurs frères de l’Afrique centrale se sentiraient très souvent écarté des grandes décisions, comme ce fut le cas récemment lors du lancement de la Basket-ball Africa League (BAL) dont laquelle l’Afrique centrale n’est pas représenté, alors que les meilleurs joueurs africains qui animent aujourd’hui la NBA viennent de cette partie de l’Afrique à savoir Joel Embiid, Pascal Siakam et Luc Mbah A Moute du Cameroun, Emmanuel Mudiay et Bismack Biyombo de la RDC et Serge Ibaka du Congo-Brazzaville.

Quel est intérêt pour FIBA Afrique d’avoir privé le Cameroun, la meilleure équipe du continent au profit de la Côte d’Ivoire ?

Aujourd’hui, nul ne fait aucun doute que le Cameroun possède la meilleure équipe du continent avec Joel Embiid, Pascal Siakam et Luc Mbah A Moute et bien d’autres encore évoluant dans les meilleurs championnats en Europe. Avec les Lions Indomptables, le continent aurait pu augmenter ses chances de réaliser de meilleurs résultats en Chine.

Sachant aussi que le Cameroun qui a déjà vécu le même scénario à Luanda en novembre dernier lorsque la Tunisie a perdu volontairement contre l’Égypte pour le pousser vers la sortie, a aujourd’hui de bonnes raisons de crier au scandale, surtout après le tournoi d’Abidjan, qui pour nous est une pure injustice, ne profitant guère au basket Africain.

Déjà lors de la phase retour du premier tour, le Maroc et l’Égypte avaient fait la même chose pour éliminer la République Démocratique du Congo, une des meilleures équipes africaines en termes d’image et de potentiels. Au vue de toutes ces suspicions, ces matchs probablement truqués, nous sommes en droit aujourd’hui de s’interroger sur la réelle crédibilité de FIBA Afrique à ce jour.

FIBAWC : la FCBB accuse le Nigéria et la Côte d'Ivoire d'avoir triché pour éliminer le Cameroun et les Fauves

“LE NIGERIA A CHOISI DE DONNER LA QUALIFICATION A LA COTE D’IVOIRE”, a publié la FCBB via sa page Facebook.

La dernière bataille vient de s’achever par une victoire de la Centrafrique sur le Rwanda de 77 à 69. Mais depuis samedi dernier, après la défaite contre le Nigéria , les fauves savaient qu’ils n’iront pas à la Coupe du monde en Chine. Le Nigéria, qui nous sommes encore supérieur, a choisi la Côte d’Ivoire comme 5ème pays africain devant prendre part à cette compétition mondiale.

Le calcul était simple pour éliminer la Centrafrique et surtout le Cameroun, il fallait au Nigéria d’être battu par la Cote d’Ivoire mais surtout empêcher la RCA d’avoir 3 victoires sur 3. Car en cas d’égalité de 3 victoires avec la Côte d’Ivoire sur cette 6ème fenetre c’est la RCA qui se classait devant la Côte d’Ivoire car dans ce cas là c’est le goal avérage particulier qui était pris en compte et comme la RCA avait battu la Côte d’Ivoire en aller et retour, la RCA était classé meilleur 3ème et le Cameroun se qualifiait car il avait un meilleur goal avérage que la RCA.

Pour que la Côte d’ivoire puisse se qualifier, il ne fallait pas que la RCA gagne contre le Nigéria, d’où ce match dur, accroché avec de mauvaises décisions d’arbitrages qui a finalement abouti à la disqualification de Romain SATO. La RCA s’est inclinée contre le Nigéria ouvrant la voie royale à la Côte d’Ivoire, qui n’avait qu’à gagner de 28 points contre le Nigéria, de 27 points contre le Rwanda et de 20 points contre le Mali pour combler son goal avérage déficitaire avec le Cameroun de 65 points. En jouant à domicile c’était plus facile à réaliser.” La Fédération Centrafricaine de Basket-ball. ​​​​​​​

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

RCA: l’ingérence de la Minusca et de l’ONU dans les discutions à Addis-Abeba

 Sur le fond du mécontentement des groupes armés en RCA, l’Union Afric...

RCA: les actions de la MINUSCA font fuir les gens dans la brousse

 Ces derniers jours les membres du FDPC bloquaient la circulation de cargo...

Russes en Centrafrique, mais jusqu’à où iront-ils ?

Le naturel revient au galop comme dit l’adage populaire et il est revenu ...

%d blogueurs aiment cette page :