Home 10 a la une 10 ÉLIMINATOIRES COUPE DU MONDE 2019 : LA CENTRAFRIQUE SE RELANCE EN BATTANT LA CÔTE D’IVOIRE

ÉLIMINATOIRES COUPE DU MONDE 2019 : LA CENTRAFRIQUE SE RELANCE EN BATTANT LA CÔTE D’IVOIRE

Share Button

Dans le sillage du trio Destin Damachoua (17 points et 4 rebonds), Jimmy Djimrambaye (13 points), Johan Grebongo (10 points et 18 rebonds), la sélection nationale centrafricaine s’est battu jusqu’au bout pour s’imposer face à la Côte d’Ivoire (62-63) après prolongation dans le dernier match du premier tour des Éliminatoires de la Coupe du Monde 2019. Solo Diabaté a guidé la Côte d’Ivoire avec 13 points et 4 passes. Son coéquipier B Coulibaly ajoute 12 points, mais cela n’a pas suffi aux Éléphants de l’emporter face à des Fauves beaucoup plus concentrés aujourd’hui. 

Alors que les deux équipes étaient à égalité (55-55) à 14 secondes du son de la sirène, le pivot centrafricain Jimmy Djimrambaye aurait pu tuer le match à la fin du temps réglementaire si son tir avait trouvé l’intérieur du cercle. C’est finalement en prolongation que les Fauves vont faire la différence grâce à l’apport offensif et défensif de William Kossangue (9 points, 3rbds), Yannick Zachee (7pts, 3rbds) et de Johan Grebongo (10 points et 18 rebonds).

Cette victoire permet aux hommes de Maurice Beyina et de Gabin Marida de se relancer dans ce groupe D où toutes les équipes comptent au moins une victoire lors dans ce premier tour des Éliminatoires de la Coupe du Monde de FIBA 2019. Malgré la blessure de Max Kouguere, les Fauves sous l’impulsion de l’intraitable Destin Damachoua (auteur d’un excellent tournoi sur le plan individuel), ont montré beaucoup de caractère et auraient pu remporter l’ensemble de leurs matchs s’ils étaient restés concentrés dans le money-time, notamment face au Sénégal et contre le Mozambique. 

Quoi qu’il arrive, les Fauves Centrafricains n’ont encore rien perdu et peuvent se relancer complètement dans la course lors du deuxième tour prévu cet été. En attendant, la direction technique nationale devra trouver les ingrédients nécessaires pour améliorer le niveau de jeu collectif de l’équipe, car ça manque de cohésion et la maladresse est à revoir. Il suffit de regarder le nombre de passes décisives distribuées par l’équipe dans ce tournoi pour se rendre compte du travail qui reste à faire. Il faudra sans doute renforcer les rangs des Fauves notamment dans la peinture pour un meilleur rendement, car Jimmy Djimrambaye et Johan Grebongo malgré leurs apports, ne sont pas des pivots de formation. 

Plus d’infos à venir….

 
Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

FEMME-LIFESTYLE: DES SERVIETTES HYGIÉNIQUES LAVABLES MADE IN BURKINA

Une coopérative de femmes burkinabè s’est lancée dans la conception d...

Centrafrique : Le Drian estime qu’il n’y a pas de place pour l’initiative de paix menée par la Russie

Aux yeux du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian...

Gabon : cinq choses à savoir sur Pierre Aubame, le nouveau co-sélectionneur des Panthères

Le père de la star Pierre-Emerick Aubameyang (PEA) formera avec Daniel Cou...

%d blogueurs aiment cette page :