Home 10 a la une 10 Centrafrique:Le Collectif des Centrafricains s’oppose à l’amnistie demandée par les groupes armés à Khartoum

Centrafrique:Le Collectif des Centrafricains s’oppose à l’amnistie demandée par les groupes armés à Khartoum

Share Button

(Les 14 groupes armés à Khartoum sont unanimes dans leurs revendications de l’Amnistie et de leur entrée au gouvernement). A Bangui, cette exigence passe mal au sein du collectif des Centrafricains pour la Réconciliation regroupant les anciens ténors Antibalaka. Ils l’ont exprimé ce 30 janvier à Bangui.

Si Khartoum est le symbole de solidarité des groupes armés autour des points qui leur sont chers à savoir :  l’amnistie et leur entrée au gouvernement. A Bangui, le collectif des Centrafricains pour la Réconciliation (CCR) rappelle les recommandations du Forum National de Bangui.

« Le peuple est souverain et s’est prononcé contre l’amnistie. Ces groupes ont demandé l’amnistie cette question est réglée par le forum. Au sujet du gouvernement c’est la même chose. Dans le gouvernement, il y a ministres Séleka et deux ministres Antibalaka. Demandent-ils un remplacement numérique ? C’est inopportun ce dont ils demandent à Khartoum » a indiqué Brice Emotion Namsio.

Loin d’être d’accord avec l’amnistie, Sébastien Wénézoui,  coordonateur du CCR souhaite que soit fait l’équilibre en arrêtant deux des leaders ex Séléka comme c’est le cas des Antibalaka.  » L’amnistie ne résoudra pas le problème dès lors que Patrice Edouard Ngaïssona est arrêté. Il faut laisser cette question pour que les leaders Séléka puissent être arrêtés par la CPI. Je ne dis pas tous les Séléka, mais les principaux qui sèment le désarroi et l’émoi au sein de la population » a-t-il lancé.

Le CCR exige que l’accord de paix, avant qu’il ne soit signé par toutes les parties, devra être minutieusement examiné point par point et amendé par les forces vives de la nation en présence de la communauté internationale.

RNL

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique : l’accord de paix ne prévoit pas d’amnistie, mais des examens au cas par cas (gouvernement)

Le gouvernement centrafricain a confirmé lundi que l’accord de paix conc...

Centrafrique : l’erreur n’a plus sa place pour les nouvelles têtes qui doivent intégrer le gouvernement d’après Khartoum

Nous sommes arrivés à la phase décisive où le président de la Républi...

LE BASKETBALL CENTRAFRICAIN EN QUÊTE DE REPÈRE.

QUELLES QUALITÉS POUR PRÉTENDRE BATTRE LE SÉNÉGAL, LA COTE D’IVOIRE O...

%d blogueurs aiment cette page :