Home 10 a la une 10 Centrafrique : Un rebelle a avoué avoir travaillé pour les agents de renseignement français pour nuire aux bonnes actions de certains partenaires

Centrafrique : Un rebelle a avoué avoir travaillé pour les agents de renseignement français pour nuire aux bonnes actions de certains partenaires

Share Button

Le journaliste d’Afrique Média a pu trouver les bouts dans l’histoire d’accusation des Russes d’avoir « torturé » la population locale.

En effet, tout s’était déroulé dans la matinée du 11 janvier 2019, quand un homme âgé de 38 ans a été arrêté près du bâtiment de l’administration de Bambari. Son nom est Mahamat Nour Mamadou. Il était soupçonné d’avoir participé aux combats qui ont eu lieu juste avant la Journée Mondiale de l’Alimentation. Lors de ces événements, 2 policiers ont perdu la vie et plusieurs civils ont été touchés.

Les soldats de la MINUSCA sont arrivés sur le lieu en retard, comme d’habitude. Une complicité ou une négligence ! A ce moment-là , les forces de sécurité intérieures ont déjà  pris contrôle de la situation.

Comme il était possible de découvrir lors de l’interrogation, le rebelle ici cité dans ce présent article a été arrêté puisqu’il a participé aux attaques, lors desquelles il a perdu un de ses doigts. Mais, après l’interrogation, les forces de l’ordre l’ont relâché. Quelques jours après celui-ci a été contacté par les français, qui lui ont proposé une grosse somme d’argent pour qu’il raconte une fausse histoire, faisant état de tortures qui lui ont été affligées par les soldats russes sur une des bases militaires des FACA.

Mamadou a dit que ces français parlaient très bien français et qu’ils étaient, peut-être, des agents des services de renseignements français… Mais, dans cette histoire de mensonge, il faut encore trouver des preuves. Donc, le rebelle n’avait pas le choix. Dans le cas contraire ou du moins, s’il refuse d’accepter le marché, il allait être tué…

Comme le rebelle l’a souligné dans ces témoignages partagés, les français sont contrariés par la présence des Russes qui sont en train d’aider le gouvernement centrafricain à  rétablir progressivement la paix sur toute l’étendue du territoire national. C’est pour cette raison que les médias français ont diffusé des fausses alertes, parlant ainsi d’un cas de « torture » d’un civil, lequel ce dernier a perdu l’un de ses doigts.

Ayant compris qu’il a été soudoyé dans cette histoire, le rebelle a accepté de raconter la vérité. Aujourd’hui, Mamadou dit avoir eu peur pour sa vie, vu que la disparition des gens lors d’un évènement est une chose « quotidienne » en Centrafrique… Surtout de ceux qui ne sont pas très plaisants aux français.

Maintenant, on attend la réponse des représentants de l’ONU et de la MINUSCA qui se sont alignés derrière l’histoire mensongère des français. Les fausses accusations de torture par les instructeurs russes doivent être corrigées et la face cachée des agents de renseignement français en RCA doivent être dévoilée. Les soldats de la Minusca préalablement accusés de viols, à  certains temps doivent être transmit au tribunal. L’enquête doit être faite par des structures indépendantes qui n’ont aucuns liens avec l’ONU ou la MINUSCA.

Bienvenu ANDALLA,

Source : ABangui

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi meurt pendant une comparution au tribunal

Selon la télévision d’Etat, il a été victime d’un malaise et son d...

Cacao: Ghana et Côte d’Ivoire suspendent leurs ventes, exigent un prix minimum (officiel)

Les deux premiers producteurs mondiaux exigent que les négociants leur gar...

RCA : l’ONE fait l’état des lieux des préparatifs des élections de 2020

C’est au cours d’un point de paresse à  Bangui que la coordination na...

%d blogueurs aiment cette page :