Home 10 a la une 10 Centrafrique : Un espoir pour enfin lutter contre la maltraitance des enfants dans ce pays ?

Centrafrique : Un espoir pour enfin lutter contre la maltraitance des enfants dans ce pays ?

Share Button

LES VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS PAR LES CENTRAFRICAINS EUX-MÊMES, SOUVENT PASSÉS SOUS SILENCE. COMME LE SUJET ÉTANT DOMINÉ PAR LES VIOLENCES (IMPUNIES) CONTRE DES MINEURS PAR DES SOLDATS AUSSI BIEN FRANÇAIS QUE CASQUES BLEUS.

D’août à septembre 2018, les initiateurs de l’épanouissement des mineurs ont relevé dans le pays plus de 80 cas de violence, dont des viols, des agressions physiques, des excisions et des délits imaginaires de sorcellerie.

Essayer de se sortir de ce cauchemar pour les enfants abandonnés, un vrai défi en RCA, pays vivant encore dans un autre siècle.

C’est ainsi que Vendredi dernier 5 associations de protection de l’enfance, dont quatre nationales, ont organisé une conférence de presse à Bangui.

Un plaidoyer pour que la République centrafricaine adopte enfin le code international de protection de l’enfant.
Gilbert Masumbuko, chef de mission de l’ong Dan Church Aid (DCA) en fait un résumé :

« Le code de protection de l’enfant reste sans doute la marque la plus édifiante de l’attention réservée à l’enfant. Les premiers textes de cette loi sont disponibles depuis 2002. Ca fait donc 16 ans.
Cette loi vise à garantir à l’enfant le droit de bénéficier de différentes mesures à caractères administratif, social, judiciaire, éducatif, sanitaire et autres visant à les protéger de toutes les formes d’abandon, de négligence, d’exploitation, d’atteintes et abus physiques, moraux, psychiques et sexuels.
Cette loi permet en fait de renforcer la responsabilité des parents, de la famille, de l’ensemble de la communauté à l’égard des enfants. La prise en compte du délai de la déclaration des naissances et ses frais.
La gratuité de l’éducation sur toute l’étendue du territoire, et l’utilisation des enfants dans les forces des groupes armés, des forces de sécurité de quelques manières que ce soit, seront interdit et condamnés.
Et bien d’autres dispositions qui garantissent la protection des droits des enfants. C’est pour cela que nous appelons de tous nos vœux les autorités de la RCA à tous les niveaux, de faire le nécessaire pour adopter et promulguer la loi sur la protection des enfants. »

En 2002 effectivement, l’état centrafricain avait proposé un texte de loi comme code de protection de l’enfant, mais les députés à l’époque avaient refusé de la voter.

“L’opérationnalisation” de celui-ci devrait démarrer en 2019, avec le soutien financier de l’UNICEF, apportant 28 millions de FCFA aux quatre ongs nationales participantes.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique: le nouveau gouvernement déjà contesté

En Centrafrique, la nouvelle équipe gouvernementale conduite par le Premie...

Trois partis politiques d’opposition montent au créneau contre le projet...

Circulation illégale d’armes: le message de l’ONU au Cameroun

Ivor Richard Fung, sous-directeur des Nations Unies chargé du désarmement...

%d blogueurs aiment cette page :