Home 10 a la une 10 Centrafrique : Transporteurs camerounais et centrafricains en assises à Bangui sur la gestion portuaire à Douala
des-vc3a9hicules-de-transport-en-commun-bloquc3a9s-par-les-c3a9lc3a9ments-de-la-sc3a9lc3a9ka-au-nord-de-damara-le-21-fc3a9vrier-photo-hippolyte-donossio-702x336

Centrafrique : Transporteurs camerounais et centrafricains en assises à Bangui sur la gestion portuaire à Douala

Share Button

Comme annoncé par CNC dans l’une de ces dernières publications, ce lundi 26 février 2018, s’est ouverte une importante rencontre bilatérale entre la République du Cameroun et la République Centrafricaine au sujet du Transit portuaire des marchandises en provenance ou à destination de la RCA. Le Ministre Théodore Jousso, en charge des transports et de l’Aviation civile ouvert les travaux, alors qu’il a été assisté de M. Bertrand Ngougnon, Président du Conseil centrafricain des Chargeurs (CCAC) et de M. Michaud Monukoko Njoh, Directeur Généra du Port Autonome de Douala (PAD).

Deux (2) jours durant, de nombreux acteurs du secteur de transit centrafricain et une forte délégation camerounaise composée d’une quarantaine d’Opérateurs économiques dudit domaine vont se pencher sur les problèmes qui gangrènent le secteur.

A l’ouverture des travaux, ce lundi matin, le Président CCAC Jean Bertrand Ngougnon, a, dans son mot de bienvenu, rappelé que ces assises « constituent l’aboutissement d’un travail collectif entrepris entre le Port-Synthèse de Cameroun, le Conseil Centrafricain des Chargeurs (CCAC) et le Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain (BARC) sur la problématique de la facilitation de transit des marchandises centrafricaines par les ports du Cameroun ».

Prenant la parole à son tour M. Michaud Monukoko Njoh va préciser que la présence de la délégation camerounaise à Bangui fait suite à une « invitation du peuple frère de Centrafrique à travers son Gouvernement, la communauté portuaire de Douala, élargie à celle de Kribi ». « Cette invitation, poursuit-il, est la matérialisation du destin économique commun de nos deux pays ».

Monukoko termine en précisant qu’en ce qui concerne les tracasseries le long des corridors, le Délégué général à la sécurité nationale du Cameroun a pris le taureau par les cornes. Il propose des brigades mobiles mixtes avec la gendarmerie devant sillonner les corridors pour détecter les mauvaises pratiques. Il a engagé la sensibilisation des chefs d’unités de polices exerçant le long des corridors et prescrits l’interdiction des tracasseries. Cette même sensibilisation est à l’ordre du jour à la gendarmerie ou le Secrétaires d’Etat a adressé des circulaires aux commandants de légions et envisagé une série de formation des éléments sur le terrain, une stratégie similaire a été développée par capitaineries du port.
Avant de déclarer ouverts les travaux, le ministre Théodore Jousso a souligné que la rencontre bilatérale entre les deux pays est, comme à l’accoutumée, l’occasion de faire le point sur le transit portuaire international des marchandises de et vers la République centrafricaine, via le port Autonome de Douala. « Au-delà, il s’agit pour nos deux pays, d’étudier toutes les questions relatives à la facilitation des flux des marchandises à destination et en provenance de la République centrafricaine, et qui passent par le territoire camerounais. »

Le membre du gouvernement n’a pas manqué de relever que la République centrafricaine est un pays sans littoral maritime, c’est grâce au Cameroun voisin et frère qu’il a accès au commerce international pour l’écoulement et approvisionnement de son marché intérieur. « C’est-à-dire combien l’importance de la relation entre nos deux pays, qui entretiennent depuis toujours entre leurs deux peuples des liens fraternels et séculaires ».

Profitant de la tribune, Théodore Jousso a tenu rendre un hommage mérite à la vision partagée des deux augustes Chefs d’Etats des deux pays, Paul Biya du Cameroun et Pr Faustin Archange Touadera de la Centrafrique, pour dit-il, la vision partagée qui a impulsé l’organisation des rencontres tripartites Cameroun- RCA- Tchad sur la facilitation du transit des marchandises par les ports de Douala et de Kribi, dont la dernière qui s’est ténue à N’djamena au Tchad du 12 au 14 décembre 2017 ayant permis de mettre en exergue les difficultés rencontrées par les operateurs économiques tchadiens et Centrafricains dans l’acheminement de leur marchandises par les deux ports camerounais.

Ces assises prendront fin ce mardi.

Facebook Comments
Share Button

About admininfo

Check Also

boxeurs

Centrafrique : les Boxeurs centrafricains se préparent pour l’Algérie et le Vietnam

Tournoi zone 3 de boxe à Bangui Depuis plus d’un mois les boxeurs centra...

circulation-au-km5

Centrafrique: deux morts et des blessés suite à une lancée de grenade au PK 5 à Bangui

Le PK 5, plus grand marché commercial de la Capitale centrafricaine fait ...

faca

Centrafrique : Arrivée des FACA et russes à Bambari, bientôt les envahisseurs de l’UPC seront boutés hors de la ville

Les Forces Armées Centrafricaines (FACA), et les soldats russes lourdement...

Follow us
%d blogueurs aiment cette page :