Home 10 a la une 10 Centrafrique : Quelques leaders de la société civile invités en France pour peaufiner le plan des actions déstabilisatrices du régime de Bangui

Centrafrique : Quelques leaders de la société civile invités en France pour peaufiner le plan des actions déstabilisatrices du régime de Bangui

Share Button

Comme nous l’avions fait mention dans nos récentes publications, la France est déterminée à écourter à travers toutes les voies obscures, le mandat du Président de la République Faustin Archange TOUADERA. Ainsi pour parvenir cet objectif, certains leaders de la société civile centrafricaine bien connus des patriotes centrafricains sont invités en France dans le seul but d’être préparés et recevoir des moyens financiers conséquents afin de revenir en position de force à Bangui pour mener les actions de déstabilisation du pouvoir en place.

Il est a rappelé que c’est la présence russe en Centrafrique qui est à la base de cet acharnement et jalousie de la France contre le régime du Professeur Faustin Archange TOUADERA car, l’ancienne puissance est non seulement vomie par l’ensemble de la population centrafricaine mais se voit grand perdante des immenses ressources naturelles notamment minières et pétrolières que regorge ce pays d’Afrique centrale, toujours considéré par les différents politiques français comme étant une chasse gardée de la France.

En effet, le déclin de la France en Centrafrique a commencé sous le régime de l’ex-Président François Bozizé qui avait pris en son temps la courageuse décision de confier le site du pétrole de Boromata (Nord) à la Chine et ce, pour la simple raison qu’avec la Chine c’est la règle de gagnant-gagnant autrement le partage des revenus à part égale (50%) pour la RCA et (50%) pour la Chine. Contrairement à la gourmandise de la France qui voulait imposer juste 7% à la RCA et les 93% à elle seule.

Et c’est cette décision de Bozizé de signer avec la Chine concernant ce dossier du pétrole de Boromata qui avait suscité la colère de François Hollande jusqu’à orchestrer le destitution de Bozizé avec la complicité du président tchadien Idriss Déby qui avait mis à la disposition de la coalition séléka plusieurs centaines éléments des forces spéciales tchadiennes pour venir renverser en mars 2013, le pouvoir démocratique de François Bozizé.

Aujourd’hui encore la France de Macron avec comme ingénieur en chef des manœuvres Jean Yves Le Drian est rentrée en action contre le régime de Bangui avec deux (2) plans de déstabilisation du pouvoir en place.

Le premier plan qui est d’ailleurs déjà en marche, c’est l’opération de carnage des populations civils à l’intérieur du pays monté les groupes armés afin de faire porter la responsabilité devant l’opinion nationale et internationale, au Président de la République ainsi de justifier la prise du pouvoir par la force de ces groupes armés comme cela a été le cas en 2013.

Le plan de ces comploteurs contre le peuple centrafricain, consiste à créer des troubles dans la ville de Bangui afin de fragiliser au maximum les autorités légitimes et ouvrir ainsi la porte aux forces nuisibles pour perpétrer un coup de force et renverser le régime en place. C’est dire que le présent déplacement en France de certains leaders de la société civile centrafricaine rentre justement dans le cadre de ce second plan où certains leaders des partis politiques d’opposition y sont directement et pleinement impliqués.

Aussi, l’on retrouve sur la liste des acteurs de cette œuvre de déstabilisation de la RCA, toutes les ONG françaises qui interviennent sur le territoire national. Il s’agit entre autres, ACTED, TRIANGLE, SOLIDARITE, MSF France, MERCY CORPS, ACTION CONTRE LA FAIM, CICR ETC…

Il revient donc au Gouvernement, aux patriotes et à tout le peuple centrafricain de doubler de vigilance et de rester sur ses gardes afin de contrer par tous les moyens, les manœuvres dilatoires de ces ennemis de la nation.

HERMAN THEMONA,

Avec lepotentielcentrafricain

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : ce qu’exige le procureur

Alors que la CPI rendra ce vendredi 14 décembre sa décision quant à la d...

KURT-CURRY WEGSCHEIDER À LAS VEGAS POUR LA NBA G LEAGUE WINTER SHOWCASE

Sept pensionnaires de la NBA Academy Africa basée à Saly au Sénégal do...

Déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda, concernant l’arrestation de M. Patrice-Edouard Ngaïssona, deuxième suspect dans la situation en République centrafricaine (RCA) : « Notre quête de justice en RCA se poursuit »

Je me félicite de l’arrestation du suspect, M. Patrice-Edouard Ngaïss...

%d blogueurs aiment cette page :