Home 10 a la une 10 Centrafrique : « Naître libre pour briller », la Première Dame Brigitte Touadéra met à contribution les partenaires nationaux et internationaux pour la lutte contre la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile

Centrafrique : « Naître libre pour briller », la Première Dame Brigitte Touadéra met à contribution les partenaires nationaux et internationaux pour la lutte contre la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile

Share Button

La République Centrafricaine tout comme les autres pays du monde, fait de la lutte contre la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile, une priorité majeure. Cet engagement focalisé, autour de la vision politique des autorités du pays, a été mise en place depuis un certain temps par la Fondation « Cri de cœur d’une Mère », en abrégé FCCM, une structure mise en place par la Première Dame Brigitte Touadéra qui fait de cette question un souci majeur pour le bien-être de ses compatriotes centrafricains.

C’est dans ce même contexte que le Gouvernement centrafricain à travers le Ministère de la Santé sous le parrainage de Mme Brigitte Touadéra, première Dame de Centrafrique, présidente fondatrice de ladite Fondation, a lancé en présence de la Directrice régionale de l’OMS, « une initiative conjointe pour la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile », le 03 février 2019 à Bangui dans la salle de banquet de l’Assemblée Nationale. Cette activité de grande envergure a vu la présence de l’Assemblée Nationale Laurent Ngon Baba, les membres du gouvernement et les différents représentants des organismes internationaux accrédités en RCA.

Selon les informations recoupées par votre site d’information lepotentielcentrafricain.com, l’objectif général de cette campagne est de lever de fonds auprès des partenaires bilatéraux, multilatéraux, les bailleurs de fonds au niveau national et international, consiste à mobiliser les ressources en faveur de la santé de la reproduction et la lutte contre le IVH et le SIDA.

Et donc, les objectifs spécifiques vont s’inscrire dans la promotion de la vision et l’édification des partenaires sur les actions de la Fondation Cri de cœur d’une Mère ; le lancement officiel de la campagne « Naître libre pour briller » dans le cadre de la mission OPDAD ; et la mobilisation des fonds pour appuyer les actions en faveur de la santé des adolescents et la prise en charge du VIH chez l’enfant et l’adolescent.

A en croire même le contexte de cette campagne, la question de la mortalité infantile en Centrafrique, reste une préoccupation majeure pour les autorités nationales voire les partenaires au développement qui sont prêts à mettre les mains dans la poche pour soutenir ce dont, la première Dame Brigitte Touadéra tient dans son cœur, notamment la lutte contre ces fléaux cités ci-haut.

Car, le ratio de la mortalité maternelle et celle de infanto juvénile sont très alarmantes depuis les années 90 jusqu’à ce jour. Le rapport même de l’OMD en 2015 montre que les objectifs de la lutte contre ce phénomène sont très loin d’être atteints.

C’est pourquoi, dans son discours à l’occasion de lancement officiel de cette campagne, la première Dame Brigitte Touadéra a indiqué que : « C’est un combat sans merci pour sa Fondation qui engage contre ce fléau. Je tiens à remercier l’Union Africaine et les autres Organisations internationales et Sous régionales qui ne ménagent aucun effort pour soutenir son organisation à combattre cette situation en Centrafrique d’ici 2030. Comme le démontre les témoignages, cette une situation urgente dont tous ceux qui veulent répondre aux questions humanitaires, ne peuvent pas attendre un instant pour contribuer à cette lutte. », A alerté la première Dame qui en as profité de l’occasion pour lancer un vibrant à tous les partenaires impliqués de s’engager sincèrement dans ce combat. Celle-ci a profité de l’occasion pour remercier le président de la République Chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra et son gouvernement que dirige Simplice Mathieu Sarandji voire le président de l’Assemblée Nationale qui se sont engagés aux côtés de sa Fondation pour aboutir à ce combat patriotique qui vise à répondre aux besoins de la population en matière la santé.

A cette fin, elle a exhorté les populations centrafricaines à faire de ce problème, une priorité particulière pour que d’ici les années à venir, la RCA puisse remporter la victoire en matière de lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

C’est un véritable coup de frappe pour la première Dame qui ne cesse d’œuvrer pour l’intérêt de son peuple qu’elle a tant aimé, à travers les différentes initiatives engagées dans tous les domaines en vue de contribuer au développement de la République Centrafricaine, dans le contexte du plan de son relèvement.

Le Ministre de la Santé, Pierre Somsé, « bien présent au lancement de cette campagne, le gouvernement a fait de cette question, la priorité du gouvernement à travers la des déclarations solennelles du Chef de l’Etat Faustin-Archange au lendemain de son élection voire son discours à la Nation à la veille du nouvel an de l’année 2019 dont celui-ci a mis un accent particulier sur la santé de reproduction et la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile. Cette personnalité bien impliquée dans ce combat, rassure que son Département, avec l’appui des partenaires au développement, entre autres, l’OMS, le PNUD, l’UNICEF, l’UNFPA, le PAM, le FAO, l’UNHCR, la MINUSCA, l’OCHA, l’OIM…et les différents partenaires impliqués dans ce combat afin que les objectifs escomptés soient atteints ».

Pour le Représentant de l’OMS, « c’est un engagement à soutenir de la part de son Organisation. Et donc, l’OMS dans son plan d’action voire sa mission va soutenir à tous les niveaux, les initiatives de la « Fondation Cri de cœur d’une Mère » dont même l’engagement du gouvernement y est impliqué« .

In fine, les résultats attendus sont ceux d’édifier les partenaires sur la vision et les actions de la « Fondation Cri de Cœur d’une Mère » de 2018 et pour l’année en cours ; les fonds seront mobilisés avec la détermination des partenaires associés voire engagés dans la lutte afin d’appuyer le programme de promotion de la santé de la reproduction et de lutte contre le IVH et le SIDA ; et les déclarations d’engagement de ces partenaires vont donc être pris en compte.

Notons qu’à la fin dudit lancement, la première Dame Brigitte Touadéra a fait son geste, en mettant les mains à la poche, pour contribuer en premier lieu, à cette lutte en remettant officiellement devant tout le public invité, une enveloppe bien consistante pour cette lutte farouche contre ce fléau en RCA. Dans cet élan, s’en est suivi également de la contribution des autres partenaires conviés en cette circonstance.

Hervé BINAH,

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

France: Si les manifestations sont ignorées en France, la nouvelle vague sera «sans précédent»

Indépendance de la politique française, crise des Gilets jaunes et risque...

HI-TECH: Certains Boeing 737 Max auraient un autre problème défaut majeur

Au moins trois compagnies aériennes ont dû effectuer des inspections sur ...

Une jeune femme brûlée vive au Bangladesh sur ordre du directeur de son école

L’émotion était grande, vendredi au Bangladesh, après le décès d’u...

%d blogueurs aiment cette page :