Home 10 a la une 10 Centrafrique : ‘’Les nouveaux ministres sont tenus à l’œil en cas de…’’, parole de Touadéra

Centrafrique : ‘’Les nouveaux ministres sont tenus à l’œil en cas de…’’, parole de Touadéra

Share Button

Les nouveaux ministres nommés dans le gouvernement de Ngrébada 2 sont entrés déjà en action à travers les différentes passations de service. Même si d’autres postes ministériels sont vacants pour des raisons que nous connaissons tous, le président Touadéra et le premier ministre Ngébada ont donné des directives claires à leurs poulains avec la tenue de leur premier conseil.

Si ce premier conseil des ministres a été succès, mais découragement pour les observateurs de la vie politique, c’est juste parce que certains ont fait preuve d’incompétence notoire de la manière où ils s’expriment devant leurs collègues. Disant, certains ministres que la rédaction ne veut pas citer leurs noms, ont démontré clairement qu’ils n’ont jamais mis pied dans une salle de classe, raison laquelle, ils se sont prononcés en langue nationale pour ne pas dire en patois.

Pour ceux qui sont en carence de niveau intellectuel, c’est le silence de la mort. Ces ministres supposés ne se sont aucunement lever la main pour se prononcer, même pour se présenter en public. Bref !

Le président Touadéra qui veut toujours mettre les loquaces devant les faits, a été clair ce jour en donnant donnant des fermes consignes à nouveau ministres qui viennent de faire leur entrée dans la sauce. Plusieurs points ont été abordés par le président Touadéra à cet effet : de la solidarité gouvernementale en passant par la compétence, le résultat, la transparence…l’homme fort de Bangui a mis beaucoup l’accent sur la question des deniers publics.

C’est là le vrai sujet que nous voulons abordés dans ce présent article dont le président Touadéra n’a pas mâché ses langues à ceux qui veulent travailler dans le gouvernement. « Pas de détournement des derniers publics, les fonds qui sont mis à votre disposition, c’est pour le travail et cela doit profiter aux centrafricains…Nous sommes tenus de rendre un compte viable d’ici la fin de mon premier mandat… », A déclaré le président Touadéra lors de ce conseil de ministre.

Et donc, c’est pour dire que le Chef de l’Etat et son premier ministre tiennent à l’œil ces ministres qui déjà, dans leur calcul, place les projets d’enrichissement, de détournement, du vol et braquage des biens publics dans leur tête. Ceux qui proposent déjà d’accomplir leur rêve de « braquage » de biens publics dans les jours qui suivent en étant dans le gouvernement, seront virés d’ici trois mois. D’ailleurs, les consignes sont clairs pour les ministres qui seront évalués tous les trois. Le président Touadéra est tenu également à l’œil par son peuple qui, attend de voir s’il va tenir à ses propos.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

France: Si les manifestations sont ignorées en France, la nouvelle vague sera «sans précédent»

Indépendance de la politique française, crise des Gilets jaunes et risque...

HI-TECH: Certains Boeing 737 Max auraient un autre problème défaut majeur

Au moins trois compagnies aériennes ont dû effectuer des inspections sur ...

Une jeune femme brûlée vive au Bangladesh sur ordre du directeur de son école

L’émotion était grande, vendredi au Bangladesh, après le décès d’u...

%d blogueurs aiment cette page :