Home 10 a la une 10 Centrafrique : Les députés votent à l´unanimité le budget 2019

Centrafrique : Les députés votent à l´unanimité le budget 2019

Share Button

Les députés ont approuvé, quasi à  l´unanimité ce 22 novembre à  Bangui, le projet de loi des finances 2019, pour une première à  99,18 % des voix soit 123 votants pour 122 oui, zéro (0) abstention, et un (1) seul non. Le montant global s’élève à  234.840.409.000 FCFA.

« J’exprime toute ma gratitude aux députés de la nation, représentants du peuple, pour ce vote à  l’unanimité qui restera gravé dans les annales du ministère des finances et du budget. Je félicite à  l’occasion mes collaborateurs du ministère des finances et du budget pour le travail abattu », s’est exprimé le Ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra.

Le Ministre Dondra a fait remarquer que le gouvernement a réservé pratiquement 30% aux dépenses sociales hormis tout ce qui concerne les charges personnelles et le fonctionnement. « Ce budget 2019 est totalement social », déclare le ministre.

Il ressort de l’exposé des motifs que, les principales orientations qui sous-tendent le Projet de Budget 2019 en ce qui concerne les priorités du Gouvernement s’articulent autour de quatre domaines : Le secteur de la gouvernance et de la sécurité ; les secteurs dits sociaux notamment la santé, l’éducation, les affaires sociales touchant les ressources humaines et la formation du capital humain ; le secteur de production avec, à  la clé, l’agriculture et l’élevage et enfin le secteur de soutien à  la production.

Les ressources totales de l’Etat sont estimées à  234.840.409.000 FCFA, dont les ressources propres qui se chiffrent à  139.941.631.000 FCFA. Ainsi, les recettes propres ventilées par régie donnent des résultats suivants : Douanes : 57.920.153.000 FCFA ; Impôts : 62.648.746.000 FCFA ; Trésor : 19.372.732.000 FCFA et les dépenses totales du Budget 2019, s’établissent à  239.397.891.000 FCFA.

Le Président de la Commission Economie, Finances et Plan, l’Honorable Martin Ziguélé a indiqué que les défis à  relever dans le Budget 2019 sont énormes et variés. « En face les ressources sont limitées à  cause de l’insécurité et de l’étroitesse de l’assiette fiscale. Ces deux éléments, qui ne sont pas exhaustifs, ont pour conséquence un taux de pression fiscale de 9 % du PIB environ, alors que le minimum en zone CEMAC est de 13% et en Afrique de l’Ouest d’environ 20% du PIB », a-t-il soutenu.

Ce projet de Loi est voté alors que le gouvernement table sur une croissance de PIB pour 2019, estimé à  5% contre 4,3% en 2018.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : ce qu’exige le procureur

Alors que la CPI rendra ce vendredi 14 décembre sa décision quant à la d...

KURT-CURRY WEGSCHEIDER À LAS VEGAS POUR LA NBA G LEAGUE WINTER SHOWCASE

Sept pensionnaires de la NBA Academy Africa basée à Saly au Sénégal do...

Déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda, concernant l’arrestation de M. Patrice-Edouard Ngaïssona, deuxième suspect dans la situation en République centrafricaine (RCA) : « Notre quête de justice en RCA se poursuit »

Je me félicite de l’arrestation du suspect, M. Patrice-Edouard Ngaïss...

%d blogueurs aiment cette page :