Home 10 a la une 10 Centrafrique : quand l’ÉNERCA débusque certaines personnalités qui volent l’électricité à Bangui
enerca-450x270

Centrafrique : quand l’ÉNERCA débusque certaines personnalités qui volent l’électricité à Bangui

Share Button

Suite à un contrôle inopiné de la société de l’Énergie Centrafricaine « ÉNERCA », certaines personnalités et pas des moindres ont été épinglées pour fraude.

En effet, d’après une source proche de l’ÉNERCA contactée par CNC, Ces personnalités au rang desquelles Maître Christiane DORAZ SEREFESSENET, Notaire de son état, elle préside depuis plus de 5 ans la chambre des notaires Centrafricains.

Selon les faits enrégistrés par CNC,Madame la Présidente des notaires Centrafricains a été prise en flagrant délit de l’usage frauduleux de l’énergie électrique qui a duré plus de 4 ans. Pendant que le Centrafricain lambda tire le diable par la queue afin de payer les factures que l’Enerca transmet, Maître Christiane DORAZ SEREFESSENET, s’est foutue de tous et a volé allègrement le peuple Centrafricain sans payer de factures depuis 4 ans au moins déjà.

Si cet acte est considerécomme un vol devant la loi, madame la Présidente pourrait être considerée aussi comme une voleuse de l’énergie électrique, hummm!!!!!! Oui hélas c’est comme cela qu’il faut la nommée, car le droit défini le vol comme étant la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui avec l’intention de s’en approprié et celle qui commet un vol, est une voleuse.

Dejà à Bangui, certains techniciens de l’ÉNERCA la surnomme « la Présidente de la chambre des voleuses ». Finalement, que dirait-on de la chambre des notaires ?

Entre temps, nous avons tenté en vain de joindre madame la Présidente pour réccueuillir sa version des faits, mais plusieurs de son voisinage nous raconté qu’elle n’est pas à son premier coup d’essai. Nous y reviendrons dans nos prochaines publications, car, d’après plusieurs sources concordantes, cette dame est la personnification de l’adage qui dit: : << qui vol un œuf volera un bœuf>> fin de citation.

Pour cette professionnelle en toge noire , dépourvue de toute moralité, démi-juge comme on les appellent pour l’authenticité de leur acte, Maître Christiane DORAZ SEREFESSENET n’est pas la seule dans cette affaire malheureusement. Nous y reviendrons probablement sur ce dossier de l’ÉNERCA dans nos prochains articles pour plus des détails.

Facebook Comments
Share Button

About admininfo

Check Also

Moussa_Nebie

Centrafrique : L’Union africaine à pied d’œuvre pour un énième dialogue

Cela fera sans doute un dialogue de trop. La 3ème Session du Panel des Fac...

FACA1

850 soldats centrafricains bientôt mis à la retraite

Quelque 850 soldats centrafricains ayant atteint la limite d’âge seront ...

eau potable

Accès à l’eau potable la saison sèche : le comique de la classe populaire

La saison sèche est à son plus fort. Pour avoir accès à l’eau de bonn...

%d blogueurs aiment cette page :