Home 10 a la une 10 Centrafrique : « Le climat général est à la très grande corruption à tous les niveaux de l’Etat », dixit Anicet Georges Dologuélé

Centrafrique : « Le climat général est à la très grande corruption à tous les niveaux de l’Etat », dixit Anicet Georges Dologuélé

Share Button

« Le climat général est à  la très grande corruption à  tous les niveaux de l’Etat », c’est en ces propos que Anicet Georges Dologuele s’exprime sur la prise de position du gouvernement qui estime que le rapport d’enquête parlementaire relève de la manipulation politique. Pour le chef de file de l’opposition démocratique, le gouvernement centrafricain est dans le déni et affiche une attitude de mépris vis-à -vis du peuple. Il était l’invité de l’émission politique du RJDH « Actualité et Nous » de ce mardi 30 juillet 2019.

Le gouvernement a récusé, par la voix du ministre des mines le samedi 27 juillet dernier, les conclusions d’une enquête parlementaire sur l’exploitation aurifère à  Bozoum, en le qualifiant d’un « rapport politique ».

Une sortie qui ne passe pas chez Anicet Georges Dologuele en rappelant que les députés de l’Ouham-Pende avaient sollicité une audience avec le Ministre des mines qui a délibérément refusé de les recevoir pour évoquer le sujet, « vous savez quand ce dossier a commencé, nous députés de l’Ouham-Pende, nous nous sommes réunis après avoir écouté les collègues qui étaient sur le terrain avant d’organiser une mission pour aller nous-mêmes constaté les choses sur le terrain. Nous avons demandé à  voir le ministre des mines. Un rendez-vous nous avait été fixé, nous nous sommes rendus à  son cabinet et il a refusé de venir nous recevoir. Nous avons compris cela. Ensuite, y a eu ce rapport à  la hâte faite par les techniciens du ministère », a-t-il indiqué d’entrée de jeu.

Pour le député de Bocaranga 1, le gouvernement a le devoir de veiller à  ce que les intérêts du peuple soient protégés. « C’est à  nous de veiller à  ce que les intérêts du pays soient protégés. Le rapport des députés est un rapport qui me parait correct, parce que c’est un rapport qui constate. Le gouvernement s’enfonce dans le déni, et c’est cela qui est grave, c’est-à -dire nous avons un gouvernement qui estime maintenant qu’il n’a jamais tort. Tous ceux qui le critiquent ne sont pas des patriotes et donc, il y a ce déni qui se met en place dans tous les domaines et qui fait qu’on nous demande d’applaudir quand le pays est détruit », s’indigne-t-il.

« Le climat général est à  la très grande corruption à  tous les niveaux de l’Etat et avec un cynisme consommé. Aujourd’hui, le gouvernement aux centrafricains de se taire et d’applaudir quand il s’amuse avec les deniers de l’Etat », a conclu Anicet Georges Dologuele.

Le feuilleton sur le dossier à  soubresaut de Bozoum est loin de connaitre un épilogue avec la dernière prise de position du gouvernement balayant de revers de main les conclusions du rapport d’enquête parlementaire.

RJDH

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique – Foot : AS Tempête Mocaf croise les libyens d’El Nasr de Benghazi

Le vainqueur de la Ligue de Banguin l’AS Tempête Mocaf, affronte cet apr...

Les États-Unis sortent du traité de désarmement INF conclu avec la Russie

Les Etats-Unis sortent officiellement vendredi 2 août du Traité sur les ...

États-Unis: nouvelles taxes sur les importations chinoises, les marchés inquiets

Le président américain a annoncé jeudi 1er août qu’à compter du 1er ...

%d blogueurs aiment cette page :