Home 10 a la une 10 Centrafrique: le bureau exécutif de la CAF valide la candidature Patrice Edouard Ngaïssona
patrice-edouard

Centrafrique: le bureau exécutif de la CAF valide la candidature Patrice Edouard Ngaïssona

Share Button

 Réuni à Casablanca le 10 janvier, le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF), sous l’égide de son président, M. Ahmad ont pris de nombreuses décisions concernant cette organisation. La candidature de Mr Patrice Edouard Ngaissona a été validée pour un poste au Comité Exécutif de la CAF.

Après son élection, le nouveau président de la CAF veut pourvoir tous les postes de la Confédération Africaine de Football (CAF) en personnel. C’est dans cette logique que le Comité Exécutif de la CAF a validé les candidatures pour ses quatre postes. Pour la Zone Centre (1 poste), Patrice Edouard Ngaissona, président de la Fédération Centrafricaine de Foot est candidat. Il sera opposé au gabonais Pierre Alain Mounguengui.

Dans la Zone Nord (1 poste), le libyen, Jamal El Jaafri est l’unique candidat. Tandis qu’Augustin Senghor (Sénégal) veut briguer la Zone Ouest A (1 poste), et Sita Sangare (Burkina Faso) la Zone Ouest B (1 poste).

« L’élection des responsables des 4 Zones sera organisée lors de l’Assemblée générale ordinaire du 2 février 2018 à Casablanca », a indiqué la CAF.

Profitant de cette réunion de Casablanca, M. Ahmad a mis en exécution l’une de ses promesses de campagne. « A compter de l’année 2018, toutes les indemnités des arbitres, désignés pour les matchs des compétitions de la CAF, seront prises en charge directement par la CAF ». Car, depuis, ce sont les fédérations hôtes qui prenaient en charge les indemnités des arbitres.

Patrice Edouard Ngaissona :

Cette candidature est une nouvelle expérience pour Patrice Edouard Ngaissona. président de la Fédération Centrafricaine de Foot, il a été élu en 2017, président de l’Union des Fédérations de Football d’Afrique Centrale (UNIFFAC).

Dans l’une de ses interviews accordées à notre rédaction, le tout nouveau N°1 de l’UNIFFAC a promis d’organiser la ligue des champions du football féminin». Patrice Edouard Ngaissona a aussi promis de dynamiser cette organisation sportive Sous-régionale afin qu’elle retrouve ses lettres de noblesse. « On ne peut pas comprendre que dans les années 70, c’est l’Afrique centrale qui produisait les meilleurs talents, mais aujourd’hui c’est l’Afrique de l’Ouest qui prend la relève », a-t-il regretté.

Deux fois président de la Fédération Centrafricaine de Foot, Patrice Edouard Ngaissona aura les arguments convaincants pour l’emporter devant le gabonais Pierre Alain Mounguengui « soupçonné d’être en panne de stratégie de management » par la presse de son pays d’être l’une des causes de l’échec des Panthères lors de la dernière CAN et dans les autres compétitions? Les dés sont jetés.

Facebook Comments
Share Button

About admininfo

Check Also

Moussa_Nebie

Centrafrique : L’Union africaine à pied d’œuvre pour un énième dialogue

Cela fera sans doute un dialogue de trop. La 3ème Session du Panel des Fac...

FACA1

850 soldats centrafricains bientôt mis à la retraite

Quelque 850 soldats centrafricains ayant atteint la limite d’âge seront ...

eau potable

Accès à l’eau potable la saison sèche : le comique de la classe populaire

La saison sèche est à son plus fort. Pour avoir accès à l’eau de bonn...

%d blogueurs aiment cette page :