Home 10 a la une 10 Centrafrique : Antonio Guterres appelle le gouvernement à ouvrir une enquête suite à la tuerie d’un casque bleu égyptien au sud du pays

Centrafrique : Antonio Guterres appelle le gouvernement à ouvrir une enquête suite à la tuerie d’un casque bleu égyptien au sud du pays

Share Button

 Un soldat égyptien a été tué ce 26 novembre par des présumés Anti-Balaka sur l’axe Bangassou-Kongbo, localité situé au sud-est du pays. Cette attaque contre les casques bleus a été condamnée par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui demande l’ouverture d’une enquête.

La Minusca a enregistrée cette perte deux jours après les manifestations hostiles contre les accidents routiers causés par les véhicules de la Minusca à Bangui depuis ces derniers temps. « L’attaque a eu lieu à 83km à l’ouest de Bangassou, d’où était parti un convoi logistique de la Minusca à destination de Pombolo, afin d’y renforcer la base opérationnelle de la force « , a indiqué la Minusca dans un communiqué.

Parfait Onanga-Anyanga parle d’une situation inacceptable et rend hommage au soldat tué. « En ce moment de tristesse pour la MINUSCA et les Nations Unies, je voudrais rendre hommage à ce soldat de la paix et à tous les casques bleus pour leur professionnalisme et leur sacrifice. En dépit des conditions extrêmes et des attaques injustifiées dont ils sont régulièrement victimes, ces femmes et ces hommes poursuivent leur mission avec abnégation, dévouement et esprit de sacrifice», a lâché le numéro 1 de la Minusca avant de présenter ses condoléances à la famille du soldat disparu, au gouvernement et aux peuples égyptiens.

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU appelle le gouvernement à ouvrir l’enquête judiciaire pour élucider les circonstances de la tuerie afin que les coupables soient jugés. Il a par ailleurs réaffirmé son soutien à la mission dont le mandat vient d’être renouvelé par le Conseil de Sécurité. Un mandat axé sur la protection des civils et l’avancement du processus politique dans le pays.

La tuerie du soldat égyptien porte à 13 le nombre des soldats onusiens tués en 2017, les blessés de l’attaque sont évacués à Bria au centre est du pays pour recevoir des soins. L’attaque contre les forces des Nations Unies est considérée comme crime de guerre.

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Centrafrique: Des tirs à l’arme automatique à Mobaye

La ville de Mobaye située dans la préfecture de la Basse-Kotto a été da...

Centrafrique: Human Rights Watch épingle des éléments de la MISCA

Des soldats congolais ont abattus 13 personnes dont des femmes et enfants e...

Centrafrique : La situation sécuritaire évoquée lors de Conseil des ministres des affaires étrangères européennes

Le 15 Octobre 2018, à Luxembourg, le Conseil des ministres des affaires é...

%d blogueurs aiment cette page :