Home 10 a la une 10 Bogangolo : Faustin Archange Touadera plaide pour la protection de l’arbre

Bogangolo : Faustin Archange Touadera plaide pour la protection de l’arbre

Share Button

A l’occasion de la 34ème Journée nationale de l’arbre célébrée le 18 août 2018 à Bogangolo, sous-préfecture située à 172 km au nord-ouest de Bangui, le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, a recommandé à ses compatriotes de s’investir pleinement dans la lutte contre la déforestation. 

 

 

Pour cette Journée nationale de l’arbre édition 2018, le thème retenu est simple mais plein de signification : « Arbre, source de vie et de richesse ». Selon le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera, ce thème invite tous les Centrafricains à une gestion responsable des ressources forestières de leur pays. En effet, face aux changements climatiques devenus aujourd’hui une réalité, les Centrafricains ont intérêt à « alléger les pressions qu’ils exercent sur les ressources naturelles », a recommandé le président de la république. Bien plus, ceux-ci sont  appelés à devenir des acteurs de développement durable, par un changement de comportement en faveur de la protection de l’environnement.

  

Pour donner l’exemple, le président de la république, entouré des membres du gouvernement et d’invités de marque, a procédé au planting d’arbres à Bangagolo, devant la foule, émerveillée.     

 

Combattre la déforestation  

  

Au-delà du planting d’arbres, le chef de l’Etat veut pousser ses compatriotes à se préoccuper des effets néfastes de la dégradation de l’environnement en général et de la déforestation en particulier. Ce d’autant plus que les forêts centrafricaines, comme celles des autres pays de la sous-région, subissent régulièrement les pressions liées aux actions de l’homme. La surexploitation des bois-énergie, le feu de brousse, le défrichement agricole, le surpâturage, etc. sont autant d’activités dévastatrices des forêts.

 

Pourtant, les forêts centrafricaines regorgent d’importantes ressources qui doivent être valorisées au maximum afin qu’elles  contribuent efficacement à booster l’économie nationale.  

 

Précisons que les forêts centrafricaines couvrent 40 millions d’ha. Elles comprennent 5,5 millions d’ha de forêts denses humides localisées dans le Sud – Ouest et le Sud-est, 6,5 millions d’ha de forêts denses sèches et 26,3 millions d’ha de forêts claires et de savanes arborées.

 

Toutes ces énormes potentialités naturelles doivent être sauvegardées, a renchéri Faustin Archange Touadera. La RCA, a-t-il ajouté, gagnerait en profitant de l’opportunité offerte par la création de la Commission climat du bassin du Congo et son principal outil financier, le Fonds bleu pour le bassin du Congo, pour poursuivre les programmes et projets visant l’exploitation, la gestion durable des ressources naturelles, la promotion des énergies renouvelables, la conservation de la biodiversité et l’augmentation des stocks de carbone.

 

Des efforts restent à faire

Comme on le voit, la Journée nationale de l’arbre version 2018 a permis d’éveiller la conscience des Centrafricains sur la nécessité de veiller sur les richesses naturelles dont leur pays regorge. Elle a également permis d’évaluer les efforts déployés, jusque-là, par les autorités du pays en faveur de la conservation et la valorisation de la biodiversité.

Précisons que le gouvernement centrafricain a élaboré plusieurs instruments  de planification appropriés tels que le Document de préparation à la réduction des émissions de gaz dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, etc. Il a par ailleurs créé, entre autres structures de gestion durable du secteur forêt-environnement,  la Coordination nationale climat (CN-Climat) dont la mission vise l’élaboration et l’orientation stratégique de la politique nationale en matière de changements climatiques. 

Mais pour le chef de l’Etat, des efforts doivent davantage être menés afin de faire du secteur du bois un véritable outil de développement national.  

                                              

Par Jules YANGANDA,

Consultant en Production médiatique   auprès du Projet Préparation à la RDEDD+ – Coordination Nationale Climat (CN-Climat).

 

avec:  http://centrafrique-presse.over-blog.com

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

Le Président de la Commission de l’Union Africaine Mahamat Faki reçu en audience par le Président Touadéra

Bangui, Le Président de la Commission de l’Union Africaine (UA), Moussa ...

Centrafrique : signes d’apparition d’une épizootie de poisson à Boali

Les pêcheurs de la ville centrafricaine de Boali (ouest) ont signalé des ...

El.CAN 2019 : La Centrafrique menacée de disqualification

La Centrafrique dans l’œil du cyclone. Le pays est sous la menace d’un...

%d blogueurs aiment cette page :