Home 10 a la une 10 Ali Bongo à Vladimir Poutine : l’Afrique a besoin de la Russie

Ali Bongo à Vladimir Poutine : l’Afrique a besoin de la Russie

Share Button

LE PRÉSIDENT ALI BONGO A ÉTÉ REÇU PAR VLADIMIR POUTINE

En visite en Russie, le président Ali Bongo a été reçu par Vladimir Poutine. A cette occasion, le président gabonais a lancé un appel à la Russie pour qu’elle soutienne l’Afrique, non seulement dans la lutte contre le terrorisme, mais aussi en terme d’opportunités.

Le président gabonais Ali Bongo a été reçu par son homologue russe, le président Vladimir Poutine. Ali Bongo a naturellement discuté sécurité, surtout concernant la Centrafrique, pays de la sous-région en proie à des violences depuis plusieurs années. Pour rappel, la Russie a décidé de donner un coup de main aux centrafricains, une décision qui n’avait pas plu aux français. Mais qu’importe, le président Bongo souhaite que la Russie s’investisse encore plus.

«L’Afrique a besoin de vous. Votre pays est vaste, il dispose d’énormes possibilités et est capable de faire beaucoup de bien pour le continent (…) Je crois que ce serait merveilleux si nous conjuguions nos efforts pour que la paix se rétablisse dans ce pays (ndlr: en Centrafrique) » a affirmé Ali Bongo.

Le président russe a salué selon la presse l’intensification, ces dernières années des échanges entre la Russie et le Gabon. L’Afrique n’est pas, pour le moment, un terrain d’échanges économiques importants pour la Russie, contrairement à certains pays asiatiques comme la Chine. Toutefois plusieurs acteurs militent pour le rapprochement entre la Russie et l’Afrique.

 

 

LA NOUVELLE TRIBUNE

Facebook Comments
Share Button

A propos admininfo

Check Also

La presse centrafricaine décrypte le forum de Paris sur la paix

APA-Bangui (Centrafrique), Les journaux centrafricains de ce mercredi font ...

Centrafrique/Bambari : La population est toujours dans la tourmente

Selon une information qui vient de nous parvenir, la situation reste toujou...

Centrafrique : Deux espions journalistes français empêchés par les autorités de se rendre à Ndélé (Nord)

Ils s’appellent Edouard Dropsy et Philippe Abdelfaki deux journalistes fr...

%d blogueurs aiment cette page :